Partagez | 
 

 Boire accompagné est parfois plus agréable [pv]

Aller en bas 

Message Posté #
Dim 5 Aoû - 18:10
Marcus Draven Black
Citoyen d'Elysium
avatar
Citoyen d'Elysium
Messages : 13
Inscription : 23/07/2018
Certaines mauvaises habitudes peuvent avoir la vie dure. Surtout pour le gamin qui se retrouve avec les fesses en feu après la taloche que vient de lui donner Marcus. Taper un enfant, c'est mal, taper la béquille qu'utilise Marcus pour marcher est encore plus mal. Il n'a jamais vraiment été un tendre et c'est en écoutant les moqueries des autres enfants de la rue qu'il reprit son chemin comme si rien n'était.
La nuit arrivait lentement et les rues changeaient peut à peu de visages pour s'adapter et la deuxième vie qui s'anime sous le ciel étoilé. Et comme à son habitude Marcus n'a de cesse de venir fréquenter les endroits les moins recommandables. À force, beaucoup ont fini par le prendre pour un alcoolique qui parcourt les différents bar selon son envie. Un avis erroné qui lui convient très bien étant donné qu'il n'y va pas toujours pour boire un simple verre.

Ses pas l'ont dirigé vers l'un des bars les plus réputés et ceux, malgré son endroit un peu isolé. Un endroit ou beaucoup de gens y viennent pour décompresser. Cependant, il est encore un peu tôt pour que le bar soit totalement blindé. Un fait qui convient parfaitement à cet homme qui put prendre le temps de choisir la meilleure place. Non, pas celle près du bar, un peu trop exposé, mais celle au fond contre le mur afin de voir qui rentre et qui sors de cet endroit. Se retrouvant bientôt rejoint par une bière qu'il but avec parcimonie. Saluant parfois une connaissance qui capte son regard.
Revenir en haut Aller en bas

Message Posté #
Lun 6 Aoû - 4:32
Lukas
Combattant(e)
avatar
Combattant(e)
Messages : 22
Inscription : 28/07/2018

- « P’tain… »

Si y’a bien des personnes pour lesquelles j’aimais venir dans l’coin, c’était bel et bien les serveuses. Elles étaient trop bonnes. Trop bien gaulées. Truc de ouf ! Si j’avais pas déjà l’autre bonasse dans ma vie, j’crois bien que j’aurai prise l’une d’elles comme épouses. Ou comme amante récurrente. ‘Fin… J’pensais comme ça, mais j’étais du genre à m’ressaisir après. Des meufs comme ça, c’était des problèmes en permanence. En épouser une reviendrait à m’suicider. Une pensée qui m’fit rire alors que j’passai une paluche sur la miche de l’une qui passait vers les chiottes du bar desquelles j’sortais après m’être bien vidé la vessie. Cette dernière voulut gueuler mais elle s’ravisa quand elle vit ma gueule d’balafré. Eh ouais ! Elle avait pas intérêt ! J’étais pas un type qu’on emmerdait ou à qui on manquait d’respect !

J’me mis alors à la suivre jusqu’à une porte d’service derrière laquelle elle se sauva. La salope ! Elle faisait bien en vrai ! Mais pas grave. C’était partie remise que j’m’étais dit en souriant. Puis j’me retournai vers l’bar en lui-même. La bouteille que j’avais été vide. C’était l’occasion d’me prendre une nouvelle binouze. Après une p’tite demande au barman du coin, j’me tournai alors vers la grande pièce qui était un peu plus peuplée. Mes yeux s’promenèrent un peu partout jusqu’à c’qu’ils s’braquèrent vers une silhouette qui m’parlait. J’plissai alors les yeux pour mieux distinguer la personne jusqu’à c’qu’un sourire dégueulasse n’barre ma sale gueule. Là-dessus, j’récupérai ma nouvelle bouteille d’bière avant d’me diriger vers l’type que j’avais reconnu avec amusement. M’frayer un chemin jusqu’à sa table fut pas difficile.

- « Marcus, vieux frère ! Bwahahahaha ! »

Frère, c’était trop dire. Mais y’avait quelques types qu’avaient mon respect et celui-là faisait partie du lot d’types avec qui j’avais pas besoin d’faire des manières ou d’être méfiant. Oui parce que cette ville, c’était la jungle ! Pire que l’extérieur à mon sens. L’extérieur, y’avait que du vrai. Une vie brute, authentique et ma sale tronche pouvait en témoigner. Mais ici, tout n’était que parure, apparence, c’qui poussait chaque habitant à être méfiant, sur ses gardes. Un rien pouvait vous faire basculer dans les bas-fonds ou en prison. Triste hein ? Toujours est-il que j’balayai ces pensées en tirant une chaise vers moi, puis j’m’installai gaillardement avant d’me payer une lampée d’ma bière. Bien méritée d’ailleurs !

- « Ça fait une paie, vieux loup ! Qu’est-ce que tu d’viens ?! »
Revenir en haut Aller en bas

Message Posté #
Lun 6 Aoû - 11:12
Marcus Draven Black
Citoyen d'Elysium
avatar
Citoyen d'Elysium
Messages : 13
Inscription : 23/07/2018
Marcus ne le vit pas arriver de suite, l'oreille tendue vers une conversation plutôt amusante. Voir intéressante pour qui souhaite entendre des ragots croustillants. Rien de bien folichon par rapport à ce qu'il cherche réellement. Son regard perdu se fixa rapidement à l'interpellation de son nom. Marquant comme à son habitude un visage, un peu renfrogné. Mais reconnaissant rapidement cette personne qu'il avait connu y a bien longtemps. Un brin de nostalgie passa dans son regard, mais c'est un sourire qui apparut sur son visage.

"Et bien Lukas, tu fais une pause entre deux combats ?"

Il n'était pas vraiment surpris de le voir ici. Ils ne sont pas les meilleurs potes du monde, mais les penchants de certains sont rapidement connus de tous. Surtout, lorsque des caméras les suivent régulièrement à l'extérieur et qu'une notoriété se forme. Une notoriété qui ne manque pas spécialement à Marcus, malgré quelques avantages dont il avait pleinement profité. Il se bue une lampé de bière également avant de hausser les épaules.

"Pas grand chose, je traîne ici et là et je me fais des petits boulots. Je fais... Un peu de tout..."

Il avait appuyé sur la fin de sa phrase. Comme pour faire comprendre à Lukas que les petits boulots n'étaient pas forcément ceux auquel on pourrait innocemment penser. Il regarda son compagnon de beuverie du coin de l'œil, un sourire amusé flottant sur ses lèvres alors qu'une phrase de Souris lui revenait en tête. LA phrase qu'elle avait utilisé pour décrire le dit Lukas qui se trouve à présent en face de lui.

"Et toi alors ? Ce ne sont pas les infos qui manquent à ton sujet sur ta vie privée et professionnel. Mais qu'est-ce qu'il en est vraiment ?"

Comme pour tout, Lukas à une sale réputation. Cependant, il reste célèbre et la célébrité apporte également son lot de ragot, de photo pris à la volée et de rumeur sur tout et n'importe. Surtout tout et n'importe quoi parfois.
Revenir en haut Aller en bas

Message Posté #
Sam 11 Aoû - 13:40
Lukas
Combattant(e)
avatar
Combattant(e)
Messages : 22
Inscription : 28/07/2018

- « Privée ? Aaaah ! Tu parles d’la jolie putain que j’vais avoir comme meuf ? Secret d’polichinelle, bwahahaha ! L’truc, c’est qu’elle est l’une des rares à tenir la cadence s’tu vois c’que j’veux dire. Pis, elle a un gros cul et dieu seul sait que j’adore les gros culs ! »

J’me mis à m’marrer comme un con. Mis à part mes p’tits business secrets, j’me fichais d’ce que les gens pouvaient savoir d’moi, d’ma vie privée ou même d’ma vie professionnelle. ‘Fin… En même temps, difficile pour un combattant encore sur l’circuit d’avoir une vie privée, honnêtement. Entre les paparazzis et autres ragots des fans et haters, il y avait d’quoi entretenir des rumeurs plus folles les unes que les autres sur une star. Pour c’qui était d’ma meuf actuelle, pas bien difficile d’la croiser dans les soirées mondaines ou autres lieux luxueux quand on savait qu’elle n’faisait que foutre mon fric à la fenêtre dans l’alcool et les jeux. M’étonnerait même pas qu’elle aille chez des gigolos pour s’faire allumer ; quoique l’entreprise serait difficile pour elle vu comment j’prenais plaisir à la défoncer à chaque fois que j’étais d’humeur. Et à c’niveau-là, j’avais un sacré paquet qui m’évitait d’jalouser d’autres hommes ou de douter d’mes compétences. J’étais un homme. Un vrai. Avec grand H, on s’entend héhé.

- « Par contre, j’ai un peu ralenti niveau combat. Un vioque d’quarante piges comme moi, ça a plus rien à prouver t’sais ! »

Sur cette phrase plus qu’élogieuse d’ma personne, j’me mis à boire encore. Et salement. Y’avait d’la bière qui coulait même aux commissures d’mes lèvres, mais j’en avais pas grand-chose à foutre. En même temps, fallait pas trop demander à un type qu’avait une joue quasiment trouée, hein. J’faisais c’que j’pouvais moi. J’finis donc par essuyer ma gueule du revers d’la main avant d’planter mes yeux vers l’type qui s’trouvait face à moi : « M’enfin, assez parlé d’moi man ! On s’en fout d’ma gueule, c’est la tienne qu’est plus intéressante ! » J’me mis à rigoler, encore. N’importe qui pourrait mal interpréter mes dires, mais j’mangeais pas d’ce pain et Marcus également, très certainement. Mais  pour l’coup, j’étais vraiment sérieux. Y’avait plus grand-chose à raconter sur moi et ses péripéties pourraient s’avérer plus intéressantes à écouter que les miennes. Les miennes étaient déjà bien connues d’toute façon, hormis mes p’tits coups dans l’monde souterrain, mais j’allais certainement y venir au fil d’la conversation.

- « Comment que s’porte ta p’tite d’puis l’temps ? Elle doit être bien grande maintenant ! Ça doit être une galère pour l’élever avec tous les p’tits cons qui doivent trainer autour d’elle, hé… Ça m’rappelle nos jeunes âges quand on s’voyait encore beaux et tout ! »

Là d’ssus, j’fis signe à une serveuse d’s’approcher avant d’tourner ma sale tronche vers mon interlocuteur :

- « Vu que t’as l’air d’faire un peu d’tout, j’ai un boulot qui pourrait t’intéresser. Oh t’inquiète pas. Un truc qui t’obligera pas à t’salir les mains. J’suis sûr que c’est dans tes cordes. »
Revenir en haut Aller en bas

Message Posté #
Sam 11 Aoû - 21:20
Marcus Draven Black
Citoyen d'Elysium
avatar
Citoyen d'Elysium
Messages : 13
Inscription : 23/07/2018
"Oooh j'ai cru bien m'en souvenir de ce détail..."

Bien que ce ne soit pas évident, on pouvait y voir un sourire amusé au coin des lèvres de Marcus. Lukas reste toujours fidèle à lui-même et jusqu'au bout. Il n'a pas l'air d'avoir changé depuis tant d'années et c'est étrangement reposant pour Marcus.
Se faisant son regard parcourut la salle d'un rapide regard. Une célébrité, même du type de Lukas ne passe jamais inaperçu. Et bientôt, il dégota ce qu'il cherchait. Un peu plus loin, assez loin pour qu'ils n'entendent rien. Mais pas pour d'éventuelles photos. Marcus secoua la tête et se concentra sur son camarade de beuverie. Buvant également au goulot de sa bière.

"Dit le que ma belle gueule t'a charmé, vieux..."

Voilà bien quelque chose qu'il aime bien. Une conversation sans prise de tête et encore moins d'ambiguïté. Marcus savait très bien que Lukas est un homme à femmes, tout comme lui à vrai dire. Bien que les gros culs ne soient pas sa plus folle passion.

"Souris ?!" Marcus poussa un profond soupir, qui pouvait en dire long sur les épreuves qu'elle lui faisait subir. "Je ne compte même plus le nombre de bras cassé qu'elle me ramène pour que je les rafistole avant que les parents ne viennent crier au scandale... Pour ceux qui se préoccupent de leurs rejetons." Il se mit ensuite à sourire plus franchement. "Ni les fois où elle m'appelle en urgence parce qu'elle s'est mise dans la merde... Crois-moi, elle est en pleine forme. Elle est pire que moi à son âge... Mais je ne pense pas qu'elle a été encore pire que toi quand tu avais son âge..."

Mais son ton laissé penser qu'il avait des doutes. Mais Souris n'avait pas la même manière de se comporter. Cela reste une femme malgré tout...
Marcus se pencha en avant afin d'écouter son camarade. Une affaire qui pourrait lui changer du quotidien actuel ? Il arqua un sourcil alors qu'il le rassurait sur le fait qu'il n'aurait pas à se salir les mains. S'il savait que les siennes étaient déjà salies depuis des années...

"Je t'écoute... Si t'es sûr que ses deux paparazzis ne savent pas lire sur les lèvres par contre !"

Il lança un signe de tête en direction des deux hommes concernés. Faisant semblant de boire un verre entre potes. L'un avec le téléphone à la main et l'autre un appareil photo caché sous la veste. Veste qui commençait justement à glisser un peu, ce qui a permit à Marcus de le voir facilement d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas

Message Posté #
Lun 13 Aoû - 18:17
Lukas
Combattant(e)
avatar
Combattant(e)
Messages : 22
Inscription : 28/07/2018

- « Rho putain ! On peut jamais être tranquille dans son coin, c’pas possible ! »

Les paparazzis. Une plaie véritable dans la vie d’une star ! C’était pas possible d’être aussi casse-couilles que ces gens-là, sérieux ! J’eus un soupir avant d’me retourner vers les deux zigotos que mon vieux pote avait grillé, avant d’lever une main vers eux. Les gêneurs, incrédules, s’étonnèrent d’me voir faire c’geste, si bien que l’un d’eux pensaient que j’leur faisais signe d’approcher. Il s’leva même, sourire aux lèvres et sortit son appareil photo comme si c’était légitime, sauf que son visage vira en quelques secondes seulement au vert pâle lorsqu’il m’vit recouvrir ma paluche d’magma. Carrément. Ils s’immobilisèrent pendant un moment, avant de décamper fissa du bar non sans hurler comme des femmelettes ! Là-dessus, j’eus un gros rire avant d’faire disparaitre la lave que j’avais généré comme un bel enfoiré !

- « Une bonne leçon ! Une ! T’as vu comment ils ont détalé ces gros cons ?! »

Plutôt que d’m’emmerder, j’estimais qu’ils avaient mieux à faire avec ma future épouse et ses différentes frasques. Enfin… Frasques était un mot un peu trop fort. Disons qu’elle faisait des conneries comme se saouler la gueule h24 et dilapider mon fric dans des paris insensés et difficilement compréhensibles, mais rien qui pouvait entacher ma réputation, heureusement. J’finis par avoir un soupir, avant d’sentir une présence vers nous. La serveuse à qui j’avais fait un signe s’approchait d’nous, prudente : « Allez, ramène toi poulette, j’vais pas t’faire d’mal. J’suis pas un bandit non plus ! » La jeune femme décrivit une moue pas vraiment confiante, mais finit par s’approcher avant d’se planter à mes côtés. Grossière erreur puisque j’passai une paluche sous sa jupe pour flatter son postérieur. Comme un gros porc !

- « T’apportes deux grosses bières pour moi et mon pote ! Et bordel que t’es bien fout- »

J’ai même pas eu l’temps d’finir ma phrase que la meuf s’était barrée sans demander son reste. Décidément, faut croire que j’lui faisais vraiment peur. En même temps, avec la cicatrice que j’avais, difficile d’rester d’marbre hein. C’est à c’moment-là que j’me fis la réflexion que Valeria devait se saouler pour mieux supporter la vision horrifique de mon visage cicatrisée. Sous cet angle, ça s’expliquait bien mieux. J’eus un petit sourire parce que l’constat m’faisait plus marrer qu’autre chose, puis j’repris parole : « L’topo est simple : Dégoter d’petits talents dans les bas-fonds, les polir et les revendre aux différents duchés pour avoir du fric. C’est long, mais ça en vaut la peine. » Sur ces paroles toutes simples, j’vidai ma bouteille cul sec avant d’avoir un soupir d’plaisir et d’recommencer à regarder mon interlocuteur.

- « A cause des grands jeux, c’est la course aux paris chez les nobles. Des montants faramineux. Et pour s’donner des chances d’gagner beaucoup d’frics mais aussi du prestige, ces gens lésinent pas sur les moyens pour avoir leurs propres poulains. D’toute, j’te fais pas de dessins, t’sais très bien comment ça marche. Et c’est là que nous on rentre en jeu : Suffit juste qu’on en prenne soin un tout p’tit peu avant d’les balancer aux C.E.C et ça roule. Pour ça, j’peux te fournir une piaule ou les caser et un p’tit coin pour superviser leur entrainement. Dès qu’ils montrent du potentiel, y’a des acheteurs. Qui peuvent miser gros. Les plus friqués l’font que pour la gloire, tellement z’ont rien à foutre du fric. Du coup, on peut les faire casquer facile et avoir dix fois plus que c’qu’on a investi au départ. Pour peu que l’boulot soit propre. »

Que j’lui avais dit, tout sourire.
Revenir en haut Aller en bas

Message Posté #
Mar 14 Aoû - 21:23
Marcus Draven Black
Citoyen d'Elysium
avatar
Citoyen d'Elysium
Messages : 13
Inscription : 23/07/2018
"Ils reviendront. Ils peuvent gagner pas mal pour une simple photo de ce genre..."

Suffisamment pour se dire que prendre une claque de magma dans la figure n'est pas si terrible que ça. Quoi qu'ils doivent se faire plutôt discret avec Lukas. Marcus profita pour jeter un œil à la salle. Il ne glanerait pas d'info ici ce soir, mais il aurait peut-être une mission en partant d'ici.
Il fini sa boisson d'une traite alors que son camarade en commandait pour eux deux. Regardant du coin de l'œil la demoiselle partir d'un air outré. Sûr et certains qu'en revenant elle allait sûrement se placer à proximité des mains de Lukas.

"Long oui..."

Le regard de Marcus s'était tourné vers lui. Toute ouïe à ce qu'il avait à lui dire. Et ce n'était pas un petit boulot qui durerait quelque temps. Plutôt des années si les choses se passent bien.

"Un élevage de poules aux œufs d'or..."

Difficile de voir ce qu'il pensait réellement de ce projet. Pour toute réponse, il ferma les yeux et se pencha en arrière de sa chaise. Réfléchissant à ce qu'il venait de lui dire. Il le prenait au sérieux ? Oui. Marcus a été aux premières loges pour voir ce genre de chose arrivé plus souvent qu'on peut le croire. Réalisable ? À voir. Les gamins perdus ce n'est pas ce qui manque, surtout dans les bas-fonds ou une partie est orphelin et l'autre lutte pour survivre malgré le toit qu'ils ont sur la tête. La plupart, à moins d'un coup de chance, seraient destinés à finir morts, en prison, dans des gangs malfamés... Rare sont ceux qui réussissent réellement. Et les autres... Y a toujours des têtes brûlés dans les familles les plus sages.
Il attendit que la serveuse, revenue avec la commande, ne les placent devant chacun des deux hommes. Son popotin à porté de main comme Marcus le pensait. Il ne fit aucun commentaire et attendit qu'elle reparte pour continuer la conversation.

"Bien... Ton projet peut-être très intéressant... Mais en parlant de manière moins résumé ? Selon le nombre de gamins que tu veux en même temps, je pourrais difficilement gérer tout seul. Et je ne compte pas totalement abandonner... Certaines habitudes de mon emploi actuel, ce serait une erreur de ma part. Tu comptes recruter dans les bas-fonds, je suppose ? Que comptes-tu faire de ceux qui, finalement, ne présentent réellement aucun potentiel ? Ce n'est pas un projet gratuit non plus. Je me doute bien que tu aies de la thune, mais faudra pouvoir tenir financièrement le temps que les premiers soient acheter."

Sur cette petite tirade, il but au boulot de sa nouvelle bouteille de bière. Ce projet, d'autres ont du commencer à y penser. Et d'autres y penseront plus tard. Lukas y a trouvé du potentiel, mais qui pourrait aussi rapidement être recopié par d'autres si le projet aboutis correctement. Jusqu'où il a pensé ? Il était plutôt curieux de savoir ça surtout. Mais l'idée de diversifier ses activités ne pourrait pas être un mal. D'autres questions lui trainent encore dans la tête, mais pour le moment il pensait être venu  l'essentielle. Surtout aux réponses qui le convaincrait ou non de participer à ce projet à vrai dire.
Revenir en haut Aller en bas

Message Posté #
Jeu 16 Aoû - 10:04
Lukas
Combattant(e)
avatar
Combattant(e)
Messages : 22
Inscription : 28/07/2018

- « Qui n’risque rien n’a rien. J’pense que tu l’sais plus qu’moi ça. Du genre, ça passe ou ça casse aussi… »

C’était p’être assez dur pour Marcus, mais j’faisais allusion à ses participations aux grands jeux. Surtout à celui qui l’avait brisé. Jeux qui par la même occasion m’avaient également propulsé sur l’devant d’la scène. Deux destins assez opposés mais qui montraient bien qu’on avait rien sans rien. Il avait essayé, s’était pété la gueule, mais devait pas trop s’morfondre sur son destin comme en témoignait son état et sa lucidité sans quoi il aurait clairement fini comme une loque, dans un coin d’rue. Enfin… Tout ça pour dire que j’savais c’que j’risquais, c’que nous risquions à deux, à savoir du temps et des thunes perdus, mais il suffisait d’une seule bonne pépite pour faire c’que nous voulions.

- « Déjà, on l’fera pas tout l’temps. Nous faudrait une phase expérimentale. Les premiers seront certainement des ratés, mais avec un peu d’expérience, y’a moyen d’construire une écurie. Une écurie légale, carrément. Après tout, on est comme des sponsors, hein ? Pis ouais, j'vise que des paumés des bas-fonds. »

J’me mis à me marrer. L’idée d’me transformer en une sorte d’marketeur était marrante, mais j’étais très loin d’ça et s’imposer carrément comme une sorte d’écurie n’serait pas évident. Dans la forme, c’était pas du tout proscrit par la loi ; mais c’était un marché qui pourrait gêner certains, puisqu’on marcherait clairement sur les plates-bandes d’certaines personnes. Quelque part, c’était l’évidence même. Cependant, j’étais pas du genre à avoir froid aux yeux ou à m’faire dessus parce qu’il y avait deux trois gars d’la haute à qui ça plaisait pas. Et puis, les ex-numéros un avaient une sorte d’immunité et d’salaire d’retraité qui leur assurait une vie décente après leur gloire. Beaucoup d’avantages hein ?

- « Ensuite, même les ratés pourraient devenir des combattants. Lambda ou non, on s’en fout carrément, mais on pourrait percevoir une partie d’leurs premiers salaires pour compenser. Pis, certains se révèlent sur l’tard. Maturité tardive. C’est rare, mais ça arrive et ça peut toujours servir… »

Plutôt que d’m’attaquer tout d’suite à ma nouvelle bière, j’sortis un paquet d’clopes. J’en proposai une à Marcus avant d’allumer la mienne après qu’il ait accepté ou non.

- « Après, on s’emmerde pas. L’idée c’est d’repérer des types qu’ont des prédispositions. On vérifie l’pouvoir ou les aptitudes des cobayes, parce que si c’est un truc à chier, ça sert clairement à rien et on les entraine intensivement pendant quelques temps. Avec nos expériences, ça peut aller de trois à six mois. Juste d’quoi leur faire tenir l’programme du C.E.C, parce que dès qu’on les jette là-bas tout en les parrainant pour pas qu’on nous les choure, on aura plus rien à faire qu’à attendre que l’pari porte ses fruits, tout bêtement. »

J’tirai ma première latte avec beaucoup d’plaisir et un sourire qu’en disait long. Tout bien considéré, c’était pas un mauvais plan.

- « Pour finir, l’idée pendant ces quelques mois d’entrainements, c’est d’leur donner un toit, d'la bouffe, un sentiment d’appartenance à une famille et un entrainement d’qualité qui leur donnerait une longueur d’avance sur tous ceux qui s’ramènent au C.E.C. Et puis comme j’te l’ai déjà dit, on l’fera pas tout l’temps. D’un parce que tu connais les périodes d’inscriptions au C.EC. et deux parce que faudrait pas qu’on attire trop l’attention sur nous. Qui plus est, faut pas croire que t’seras seul. J’ai rien à faire d’mes journées à part enculer ma pute d’femme, donc j’peux prendre l’relais pendant que tu iras à tes p’tites affaires persos ou si jamais tu satures. Rien d’bien méchant en somme. »

J’avais ratissé large pour l’coup. Mais j’attendais qu’il soulève d’autres points ou qu’il jauge l’affaire pour répondre ou essayer d’le convaincre encore, si besoin.
Revenir en haut Aller en bas

Message Posté #
Jeu 16 Aoû - 19:54
Marcus Draven Black
Citoyen d'Elysium
avatar
Citoyen d'Elysium
Messages : 13
Inscription : 23/07/2018
Comme il le dit si bien, Marcus à bien senti qu'il parlait de lui et de son passé. Cela a fini par casser... Bien qu'il soupçonne d'avantage une volonté de l'empêcher d'être dans le top trois plutôt que d'un simple accident... Une chose qui lui reste encore en travers de la gorge et ceux malgré tout ces efforts pour penser à autre chose. Et les réponses que lui apporte Lukas au fur et à mesure que les secondes s'égrainent, rassurent Marcus. Il semblait avoir le projet bien en tête depuis un moment. Cela ne semblait pas être une lubie passagère qu'il avait.

Tout en l'écoutant, refusant la cigarette, Marcus continuait à y réfléchir. Une entreprise à risque, mais ce n'est pas comme s'il se retrouverait ruiné si cela n'aboutissait pas... Cependant, les perspectives montaient en tête. Pour les jeunes, mais surtout pour les portes qui s'ouvriraient d'avantages à lui. Il y aurait des curieux, des gêneurs... Il accéderait de nouveau à une partie du monde qu'il avait quitté depuis bien longtemps. Bien que cela ne le réjouissait qu'à moitié, mais une oreille attentive reçois plus d'argent avec des informations de personne plus haut placé...

Lukas restait convainquant tout en restant large. Il se doutait bien que bien d'autres questions soient soulevées au fur et à mesure des choses. Cependant, l'essentiel était dit et son sourire carnassier, qui apparaissait, peut à peu sur son visage n'était pas uniquement lié à l'idée de ce projet.

"Je ne te cache pas que ton projet m'a donné d'autres idées... Je ne quitte pas mon boulot actuelle, mais ce que tu proposes me permettrait d'accéder à des endroits que j'ai quitté depuis belle lurette."

Il prit le temps de boire un coup dans sa bière. Son regard, sou ouïe et son attention tourné plus attentivement à ce qui l'entoure. Il ne devrait rien risquer, surtout quand on continue de parler dans les grandes lignes. Mais il n'a jamais eu de soucis jusqu'à présent. Et ce n'était pas le moment de se faire cafter de suite alors qu'il comptait s'attaquer à de plus gros poissons dans l'avenir. Si l'élevage de poulain fonctionne et réussi, bien sûr.

"Et me permettre d'appâter... Un plus gros salaire et d'autres possibilités de mission. Tant que je garde un deuxième boulot ne te pause pas de problème et tant que les mômes sont bien conscient qu'on peut aussi bien les envoyer à l'abattoir comme à la gloire, je marche avec toi."

Bien que Marcus n'entrait pas dans les détails, les choses restaient claires. De toute façon, il n'en parlerait pas d'avantage dans un lieu public. Il peut ne pas être le seul à avoir une très bonne ouïe. Il était près à sceller cet accord en trinquant à la bière ou en serrant la main. Peu lui importe.

"Prenons donc ce risque et voyons ou cela nous mène."
Revenir en haut Aller en bas

Message Posté #
Lun 20 Aoû - 13:10
Lukas
Combattant(e)
avatar
Combattant(e)
Messages : 22
Inscription : 28/07/2018

- « Mec, t’es mon égal, pas mon larbin. Et crois-moi que j’aurai pas partagé cette idée d’investissement avec l’premier con venu ! »

J’eus un sourire gras. C’était ma manière à moi d’lui dire non seulement qu’il était quelqu’un que j’respectais et appréciais vraiment, mais aussi qu’il pouvait garder son fameux deuxième boulot. J’avais pas d’problèmes avec ça et j’pouvais comprendre qu’élever des gosses devait pas être quelque chose d’fun H24. C’était d’ailleurs pour ça que j’voulais l’faire avec quelqu’un d’autre, tout simplement. Et pour l’coup, j’étais vraiment satisfait qu’il accepte ma proposition. J’pouvais pas avoir meilleur proche pour mettre en place c’coup. Y’avait une part d’risques, mais j’savais que lui n’se casserait pas à la première embrouille venue. Pas comme tous ces couards qu’on pouvait trouver un peu partout…

- « Les gosses des bas-fonds n’ont rien à perdre t’sais. Abattoir ou pas, qui n’aimerait pas tenter sa chance de devenir quelqu’un avec beaucoup d’fric ? Regarde-nous… »

Nous étions des exemples palpables d’la chose. ‘Fin moi, surtout. Pour Marcus, j’en avais aucune idée. L’était p’être pas né ici, dans les bas-fonds d’Elysium. ‘Fin, j’savais vraiment plus en fait. Il faut dire que l’ténébreux qui s’trouvait devant moi était pas du genre loquace, tout du moins comme j’pouvais l’être, d’où l’fait que j’avais pas grand-chose comme infos sur lui. D’toute façon, j’étais pas du genre à trop m’immiscer dans la vie privée d’autrui pour pas dire que j’en avais aucun intérêt. Cependant, j’savais qu’il était bien « mieux » que moi, d’où ma proposition. Si lui aurait tendance à plus ou moins tirer les gamins qu’on allait recruter vers le haut, moi j’aurai plutôt tendance à les pervertir.

D’où l’fait qu’il était l’mieux placé pour m’épauler pour l’coup !

- « Ravi que tu marches avec moi sinon ! Si ça peut t’ouvrir d’autres perspectives et t’filer d’la thune en plus, c’est nickel. D’ailleurs, t’inquiète pas qu’on fera du 50-50 ! Et si t’es cap d’mettre ta fille dans l’coup, j’trouverais aucun inconvénient à ça ! »

J’soulevai ma bière vers lui comme pour trinquer avant d’m’enfiler une bonne gorgée. Après quoi j’enchainai avec ma cigarette. J’avais parfois une mauvaise hygiène d’vie, mais j’étais plus vraiment un combattant d’premier plan, quoique toujours dangereux s’il y avait d’quoi s’amuser. Vu mes quarante piges, on pouvait même dire que j’tirais vers la retraite, mais pouvait-on vraiment parler d’retraite pour les combattants quand on savait que la plupart finissaient morts à l’extérieur sous les griffes d’monstres dégueulasses ? L’image m’fit marrer alors que j’tirais une énième taffe d’ma cigarette. Une interrogation  vint cependant m’titiller, même si j’en avais une vague idée sur la question :

- « Tu fais quoi comme job d’ailleurs, si c’est pas indiscret ? »

J’eus alors un sourire. Une absence d’aveu d’sa part m’situerait encore plus sur ce qu’il fasait comme taf.
Revenir en haut Aller en bas

Message Posté #
Lun 20 Aoû - 19:20
Marcus Draven Black
Citoyen d'Elysium
avatar
Citoyen d'Elysium
Messages : 13
Inscription : 23/07/2018
"Justement, nous sommes deux exemples de ce qui pourraient leur arriver, deux exemples parmi d'autres. En étant clair dès le départ, ils ne pourront rien nous reprocher plus tard. Ils auront été prévenus, à eux d'en prendre en compte ou non. Crois-moi, je parle un petit peu d'expérience pour le coup."

Marcus est loin d'être le meilleur père du monde. Et Souris ne c'est pas gêné à lui renvoyer ses erreurs à la figure avec le temps. En parlant d'elle, Lukas proposait même qu'elle soit dans le coup. Marcus serait tenté de dire directement. Il ne verrait pas sa fille dans ce genre de choses, mais ils vivent ensemble et il ne pourra pas le lui cacher.

"Pas pour le moment. Elle a d'autres projets en tête, bien qu'elle pourrait aider..."

Il n'en dit pas plus tout en haussant les épaules. Il but de sa bière en se rappelant le pouvoir qu'elle possède. Ce serait un bon moyen de lui permettre de s'entraîner à la résistance de son champ de force. Tout en demandant aux candidats adéquats de tenter de le briser avec la puissance qu'ils possèdent. Un entraînement éventuel basique, mais les boxeurs tapent bien dans des sacs de frappe pour s'entraîner...

"Comme je l'ai dit, je fais un peu de tout. Rien de bien méchant, je prends des petites missions qu'on m'offre. Et je traîne la patte à droite à gauche pour ça. Rien de bien compliqué pour un type comme moi."

Le tout avec un petit sourire en coin. Se demandant un moment si Lukas ce rappel qu'il avait quand même une bien meilleure ouïe que les êtres humains lambda. Sans parler de ceux qui possèdent un pouvoir particulier bien entendu. Cependant, il n'en dirait pas plus encore une fois. Encore moins dans un lieu public comme un bar.

"Par contre toi... J'espère que tu aimes les bains de foule. J'ai l'impression que ta présence ici à fait son petit bonhomme de chemin pendant qu'on parlait."

En effet, il avait vu, par l'entrebâillement de la porte, un attroupement de personne à l'entrée du bar. Qu'est-ce qui les retenaient d'entrer ? Sûrement le fait de ne pas avoir envie d'être le premier à se faire griller le crâne par Lukas. Il reposa sa bière sur la table et se pencha sur Lukas.

"Bien, en ce qui concerne ta célébrité. Tu souhaites que le projet reste le plus discret possible jusqu'à sa concrétisation, je suppose ? Parce que là vieux, tu as beau faire peur à beaucoup de monde, les informations à ton sujet peuvent se trouver comme du petit pain. Pour le moment, on devrait être tranquille, je n'ai pas vu d'autres personnes intéressé par notre présence ici, enfin ta présence ici. À part les deux de tout à l'heure."
Revenir en haut Aller en bas

Message Posté #
Mar 21 Aoû - 13:07
Lukas
Combattant(e)
avatar
Combattant(e)
Messages : 22
Inscription : 28/07/2018

- « C’pour ça man que tu seras l’atout numéro du projet. Ta discrétion sera aussi la clé du projet. J’pourrais t’aider comme j’peux, mais y’a moyen que mes déplacements soient effectivement épiés par pas mal d’gens… »

J’me mis à grogner comme un clebs en regardant à l’extérieur. Des fans, y’en avait. Certainement. Comme d’habitude quoi. Mais des paparazzis aussi, puisque les deux salauds que j’avais chassé en les intimidant avec mon magma étaient toujours devant la vitrine. D’ailleurs, l’un d’eux m’prenait en photo pour n’pas dire nous prenait en photo. Marcus était dans une position et à un angle où il était clairement difficile d’choper un d’ses clichés. Même si un retour à l’actu people lui aurait p’être pas fait d’mal. Y’avait des gens qui pouvaient p’être se rappeler d’lui et lui offrir des contrats juteux, sans compter qu’il ambitionner d’ce que j’voyais d’revenir dans l’milieu d’une façon ou d’une autre.

- « Et puis j’comprends pas man. Ça fait quasi un an que j’ai rien fait, t’sais. Pas d’combats officiels, pas d’sortie à l’extérieur pour affronter un monstre. Y’a que des combats clandestins qui rapportent gros que j’me farcie, histoire aussi d’garder la main, mais c’est pas su officiellement quoi. Donc ouais, j’comprends pas  la ferveur d’ces gens… »

J’étais p’être un gros bonnet, encore, mais j’étais quand même un peu dépassé, non ? L’numéro un actuel faisait plus d’bruits que moi, j’crois. J’eus alors un soupir, avant d’finir ma cigarette dont j’écrasai l’mégot dans un cendrier posé tout près, puis j’enchainai avec ma bière qu’était presque fini aussi, déjà. Ces choses-là, ça s’enchainait comme du p’tit lait quoi. J’posai ma bière sur la table pour réfléchir à c’que Marcus avait dit un peu plus tôt. Jouer carte sur table avec les jeunes qu’on allait aider, c’était pas forcément mon idée première, mais s’il l’sentait ainsi, j’avais aucune raison d’l’arrêter. C’est bien à c’moment précis qu’il m’conforta dans l’fait qu’il était l’homme d’la situation !

Contrairement à moi, il avait une fibre paternelle qui l’pousserait sans doute à couver les jeunes à sa manière.

- « J’vais pas insister sur ton job, t’inquiète pas. J’m’en fais une p’tite idée, héhéhé ! »

Y’avait toujours un côté sale ou peu reluisant à un job quand on en refusait d’en parler ou même quand on s’appelait Marcus, l’roi d’la discrétion. Il était p’être pas bavard et racontait p’être pas sa vie ou ses occupations au premier venu, mais y’a mon p’tit doigt qui m’disait qu’il faisait un truc sale. J’pouvais m’amuser à spéculer, mais l’simple fait qu’il soit pas devenu un vieux gâteux pourri m’rassurait quelque peu. Il avait p’être quelques scrupules, mais j’voulais pas non plus un gars propre sur lui. En attendant, mon téléphone vibra dans ma poche. J’le récupérai rapidement avant d’tomber sur une « nude ». L’gros cul d’ma meuf dans un string et en gros plan. Avec l’bon message qui allait avec.

Du coup, comme un connard, j’passai l’image à Marcus.

- « Quand j’te dis que j’vais épouser une grosse putain… Mate c’pétard, mon gars ! Pratiquement toutes les meufs ont un cul pareil mainant ! Elles s’ruent toutes dans des salles d’sport pour faire du squat. L’ère du booty ! Mais c’pas moi qui vais m’plaindre, hahaha ! »

Et j’eus un rire. Un rire avant d’vider ma bouteille et reprendre tranquillement la parole.

- « J’ai beau faire l’fier, j’peux pas faire patienter des fesses comme ça. Du coup, fous ton numéro dans l’phone que j’puisse t’contacter prochainement pour qu’on puisse mettre en place l’deal. »

Un deal qu’allait rapporter gros, assurément. L’début d’une collaboration juteuse.
Revenir en haut Aller en bas

Message Posté #
Mar 21 Aoû - 21:10
Marcus Draven Black
Citoyen d'Elysium
avatar
Citoyen d'Elysium
Messages : 13
Inscription : 23/07/2018
Marcus leva légèrement les yeux aux ciels. S'il ne connaissait pas un minimum Lukas, il aurait dit qu'il était naïf. Pourtant, les raisons qui attiraient les gens vers lui son plutôt limpide aux yeux de Marcus.

"T'es riche, encore un peu et tu feras partie des combattants les plus vieux encore vivant et à continuer encore les activités de combat. Tu fais flipper tout le monde et ton comportement et celle de ta copine surtout, alimente la presse à scandale... Je pourrais continuer longtemps à citer certains point. Mais je vais me contenter du dernier. C'est des gens qui aime voir du combat et surtout du sang... Alors l'idée de voir certains se faire fumer sous leurs yeux est un attrait qu'ils aimeraient bien voir tout en ayant peur de le voir."

Tout en étant logique également dans ce genre d'action. Il ne fallait parfois pas comprendre les gens. Un fan reste un fan et un paparazzi cherche juste une photo intéressante à revendre aux plus offrants. Et Lukas, fait encore partie de ceux qui permettent de leur faire gagner de l'argent justement.

En parlant d'une source à scandale... Marcus put admirer le croupion de la future femme. Qui semblait guère enclin au romantisme au vu de ce qu'il avait sous le nez. Pour toute réponse, il se contenta de hausser un sourcil, un petit sourire en coin.
Il attrapa le portable afin de s'y introduire comme nouveau contact et de s'envoyer un message afin d'avoir celui de Lukas. Au moins une première petite choses étaient réglé pour la suite des évènements.

"Pas de soucis. Tu ne seras peut-être pas le seul à aller t'amuser..."

Marcus fini à son tour sa bière et fit un signe à la serveuse, argent en main pour lui faire comprendre qu'il serait temps de rappliquer rapidement. Ce qu'elle n'allait pas refuser alors qu'elle empochât l'argent avec un sourire. Il récupéra sa béquille sagement resté dans son coin durant toute la durée de la conversation.

"Je ne sais pas pour toi, mais je vais plutôt prendre la porte de derrière pour partir. La sortie y sera moins mouvementée que là-bas."


Une remarque également pour faire comprendre que Lukas pouvait également prendre cette seconde sortie. Choses que doutait un peu Marcus, le voyant déjà faire comprendre à certains curieux qu'il n'était pas d'humeur à perdre du temps avec eux. Cependant, valait mieux pas qu'ils sortent ensemble et encore moins à la même sortie. Le meilleur moyen pour éveiller la curiosité sûr lui, surtout si les deux paparazzis ne l'ont pas encore reconnu. Il fit signe à Lukas avant d'y aller. Trainant la patte, mais avec une démarche assuré qui montre qu'il avait accepté depuis bien longtemps son handicap.
Revenir en haut Aller en bas

Message Posté #
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Boire accompagné est parfois plus agréable [pv]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dansker, Le joker accompagné de son ami Tik-Tik [finit]
» Il ne faut pas boire de sang.
» Manger et boire restent un luxe pour la grande majorite!
» Demande d'agrément
» Big Boss motorisé. Seul ou accompagné ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Odyssey :: L'Elysium :: Knight Square :: Elysium Bar-
Sauter vers: